Jeudi 10 Mai - Vendredi 11 Mai - Samedi 12 Mai - 2018


"Tablao Flamenco"   6 artistes d'ici et d'ailleurs... 

Un spectacle digne des grands "Tablaos"

 

Salle Novelty - ouverture à 19 h 30 pour ceux qui souhaitent  déguster  de succulentes  tapas  (à l'unité : 2  €)

Début du spectacle à 21 h 00

(Places limitées)

Tarif : 20 €

Veuillez cliquer ici pour accéder aux réservations

La vie est faite de rencontres, de partages et d'échanges...

L'ors de cette soirée exceptionnelle, l'avant spectacle est dédié a tous les passionnés qui souhaitent se détendre en savourant de succulentes tapas ... (vendues  à l'unité)

Se réunir dans une ambiance chaleureuse et conviviale afin d'échanger, de partager de beaux moments... 

...de beaux moments également par la suite, avec les diverses propositions artistiques... Différentes dans la forme mais si proches puisqu'il subsiste un seul et même intérêt pour tous : le Flamenco...

Six artistes de talent au service du flamenco, c'est ce qui en ressort de chacun. 

 Un spectacle authentique, exceptionnel, digne des  grands "Tablaos"

 

Al Baile : Lourdes Alcantara, Johanna Modica, Alexandre Romero / Al Cante :  Cristo Cortés, Emilio  Cortés

Al Toque : Anton Fernandez


Lourdes Alcantara Agüera, née à Barcelone en 1986 et commence ses études de danse à Escuela de Paca García à l'âge de 7 ans. Elles se forme avec de grands noms tel que : Eva la Yerbabuena, Antonio Canales, la Chana, Pastora Galván, Alfonso Losa, Rocío Molina, Olga Pericet, Concha Jareño, Marco Flores, entre autres.

Elle s'est produit  au Palau de la Música Catalana avec le spectacle de Gran Gala flamenca de la compañia de Rafael Amargo, mais également dans différents tablaos comme : El Cordobés, el tablao de Carmen, Tarantos, Palau Dalmases, entre autres.

Lourdes obtient le "premio Mario Maya" dans le XI Certamen de baile flamenco Jóvenes Valores de L' Hospitalet de Llobregat...

Johanna Modica  Née en septembre 1988.

D'origine espagnole du côté de sa mère, c'est à l'âge de quatorze ans qu'elle décide de renouer avec ses racines...

Elle commence sa formation auprés d'Alexandre Romero et en parallèle prends des cours particulier avec Belén Maya et des stages auprès de Mercedes Ruiz, José Galván, Rocio Molina, Manuel Liñan, La Tati, Juan Carlos Lérida, Rafaela Carrasco, Pastora Galván, Israel Galván, Belén Maya, Pilar Ogalla, Andrés Peña, Concha Jareño, Andrés Marin, Patricia Guerrero...

Depuis quelques années, Johanna fait partie de la Compagnie Flamenca Alexandre Romero.

Sa technique et sa maîtrise du "compas" dévoilent la force de sa danse...

 

Alexandre Romero  : Né de parent Andalou, dès l'âge de six ans, il suit une formation musicale et instrumentale (guitare) au conservatoire de Perpignan. Il apprend parallèlement les danses traditionnelles et obtient la médaille d'or dans cette discipline.

Artiste autodidacte, à 18 ans il commence sa carrière professionnelle en Espagne et c'est auprès des grands noms : Israel Galván, Belén Maya, Mercedes Ruiz (marraine de la boutique flamenca A. Romero) Andrès Marin, Antonio Canales, Juan Carlos Lérida, José Galván, Yolanda Heredia, Florencio Campos, Pastora Galván, Patricia Guerrero, Torombo... qu'il puise l'essence et l'évolution des traditions...

Passionné et passionnant, il joue entre la tradition, la recherche et la modernité. A la fois chorégraphe, professeur, danseur, créateur et organisateur de plusieurs événements dans le milieu du flamenco, il déploie un Art du flamenco qui n'appartient qu'à lui. 

Installé dans le sud de la France depuis 1999, il a fondé son école (cours et formations) et sa propre compagnie, avec laquelle il crée régulièrement de nouveaux spectacles... 

 

Cristo Cortés est né à Marseille en 1971. Il est issu d’une famille de chanteurs originaire de la région d’Alméria (Andalousie).

Dès l’âge de 6 ans, il se distingue dans les mariages et juergas familiales, puis rapidement sur scène avec ses frères. En 1996, il entreprend, avec la grande chanteuse Carmen Linares, une tournée en France et en Espagne où participe Antonio el Pipa ainsi que les guitaristes Juan Carlos Romero et José Maria Bandera, neveu de Paco de Lucia. A Paris, salle Pleyel, il chante dans une adaptation de La vie brève de Manuel de Falla avec l’orchestre national d’Ile de France sous la direction de Jacques Mercier.

Pendant l’année 1998, il est invité à chanter au tablao café de Chinitas de Madrid puis il accompagne les danseurs du tablao sévillan Los Gallos. Il participe à la biennale flamenca de Lyon ainsi qu’à celle de Séville. Il part pour une période cinq mois à Tokyo avec le danseur Juan Andrés Maya.

En 1999, il tourne aux Etats-Unis, au Mexique avec le danseur Andrés Marin et en janvier

2001, participe à l’ouverture du festival de Nimes où participent Tomatito, Nino de Pura,

Manolo Franco et Marina Heredia.

De septembre à novembre 2001 il tourne aux Etats-Unis et au Canada avec le danseur

Alejandro Granado de Séville. En 2002, il se produit au sein de différentes formations aux

Etats-Unis, en Suisse, en Allemagne, en Grèce, ainsi qu’en Guadeloupe. En 2003, il

chante en première partie de la Paquera de Jerez.

En 2004, il entreprend une tournée en France avec le spectacle Romancero gitano de

Federico Garcia Lorca sous la direction artistique de Vicente Pradal, célébré par la critique

dans Le Monde et Le Figaro. Au mois de mai, il se produit de nouveau en Guadeloupe en

compagnie du jeune danseur de Cordoba, Manuel Gutierrez Cabello.

Cristo Cortes est actuellement reconnu comme le plus grand chanteur français de

flamenco, respecté et sollicité par de nombreux artistes à travers le monde grâce à son

timbre de voix unique et à sa grande connaissance de l’art flamenco (chant, danse,

guitare) associés à une longue expérience de la scène et à de grandes qualités humaines.  

 

Emilio Cortés né en 1987 à Martigues. Il est issu d’une lignée d’artistes exceptionnels. Fils d’Antonio de la Foca et neveux de Cristo Cortés, il a baigné toute son enfance dans le meilleur flamenco qui soit.

Quand il chante pour la première fois en public, il n’a que 13 ans. Il était à Valence, aux côtés de son père.

Polyvalent, entre le chant et les percussions, il fait partie de cette jeune génération de gitans « modernes » et ouverts à toutes les influences. Et pourtant, le timbre de sa voix, si particulier, a des échos de chant ancien. De sorte que sans le vouloir, il fait revivre le style oublié des « cantaores » du début du siècle comme Antonio Chacon ou Manolo Caracol. Ce style ancien est remis au goût du jour dans un répertoire complètement différent de tout ce qui a pu se faire ces derniers temps.

En 2007, il chante pour Manuel Gutierrez au Cloître de Bézier. Pour Ana Pérez et Sandie Santiago dans le cadre du festival « les Andalouses » à Crest dans la Drôme.

Anton Fernandez : de ses origines gitanes, il a gardé force et rigueur de la tradition et ses multiples expériences artistiques ont ouvert son répertoire à un flamenco puro moderne et dynamique. La renommée de la guitare d’Anton Fernandez dépasse largement le monde du flamenco marseillais. 

Il collabore avec Isabel Gazquez pour le spectacle « Una y otra vez » avec la compagnie Ana Ana.

En 2000, Anton a rejoint l'équipe de Thomas Le douarec pour la Comédie Musicale du CID sur Paris et une tournée sur toute la France, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg. 

Anton est sollicité pour de nombreux festivals de flamenco : GORBIO, POURPRE de BERGERAC, AVIGNON, THÉATRE TOURSKY et BABEL MED etc…

De nombreuses  FÉRIAS :  ISTRES, ARLES, NÎMES, BEAUCAIRE, MONTPELLIER, BÉZIERS et MAUGIO (la Romeria), VICHY etc… 

Ainsi, Pepe Linares et Roé lui demandent d'accompagner la danse pour le concours et le festival de Nîmes et notamment avec IVAN VARGAS et JOSE GALVAN. 

Anton travaille régulièrement avec les écoles et tablaos de Marseille comme LOS FLAMENCOS avec Luis De Alméria, LA MESÒN et MALVALOCA, Josele Miranda, Laura Clemente, Ruben Molina, Flamenco Puro  etc... 

En 2009, Le CID le sollicite à nouveau pour une nouvelle aventure sur Paris. 

En 2010, il participe à un casting pour la comédie musicale de ZORRO sur Paris, dont il fera partie pendant une année aux Folies Bergères et une  tournée au Liban.

Anton participe depuis Six ans à la Croisée Des Cultures à Genève ( Suisse ) ‘’Les musiques du monde’’

avec  carmen Ledesma, La Moneta, Joaquin Grilo, La Farruca  etc...

Il a accompagné Jose Galvan à salle la Milonga à Nîmes...


Spectacle " El Llanto Se Mueve " Jairo Barrull - Irene La  Sentio y Compañia

Salle Novelty - ouverture à 19 h 30 pour ceux qui souhaitent  déguster  de succulentes  tapas  (à l'unité : 2  €)

Début du spectacle à 21 h 00

(Places limitées)

Tarif : 20 €

Veuillez cliquer ici pour accéder aux réservations

Al baile : Jairo Barrull - Irene La Sentio / Al Toque : Ramon Amador Heredia / Al Cante : Joaquín Marín Flores "El Quini de Jerez" - Cristo Cortés

 

Un privilège de les recevoir à Banyuls-sur-Mer dans le cadre du Festival  ASCENSION FLAMENCA

 


Jairo Barrull Fernández est fils du danseur légendaire Raymond Barrull et arrière petit neveu du guitariste : Diego del Gastor.

A seulement 7 ans, il donne sa première représentation dans le “Gazpacho Andaluz” à Moron de la Frontera. En 1997 il danse avec Concha Vargas, Antonio El Pipa et Juana Amaya à la cathédrale de la Giralta de Séville et à l'auditorium Paúl VI du Vatican de Rome, devant le Pape Jean Paul II pour la béatification de Ceferino Jiménez Maya “El Pele” . Jairo a dansé dans les théâtres les plus prestigieux du monde comme “Dansens Hus” Stockholm et le Teatro Avenida en Argentine. 

Il a dansé avec les grands de la danse flamenca comme son père Ramon Barrull, Juana Amaya, Angelita Vargas, Concha Vargas, Farruquito, Carmen Cortes et Antonio El Pipa entre autres. 

Il a partagé la scène avec de grands artistes flamencos comme Gerado Núñez, Arcangel, El Chocolate, Aurora Vargas, Enrique Soto Sordera, Pansequito, Niño de Pura, Diego de Morón et José de la Tomasa. Jairo a collaboré dans de nombreux spectacles flamencos dont  “l'Incognito” de Francis Brunn, qui l'a inauguré dans l'Alte Oper de Frankfurt, “La Sinfonía Flamenca” à l'Auditorium de l'Orchestre National de Lyon et “La Magia de los Maetros” au Berliner Philharmonie, où la presse allemande l'a déclaré Espoir de la Danse. 

Un reportage sur Jairo est paru dans RTVA, “un gitano en los altares” et dans le documentaire de Paco Milán “Around Flamenco-The Streets of New York”. En 2010 Jairo présente son nouveau spectacle, “Dos Ramas”, avec Angelita Vargas comme artiste invitée, qui inaugure le XXII Festival de Mont de Marsan et embarque avec elle pour une tournée aux États-Unis.

Dès 2012 Jairo présente son spectacle “Barrull un llegado flamenco”  dans toute l'Europe qui débute à Cajasol Los Jueves Flamencos, Séville. Jairo clôture la cinquantième édition du Gazpacho Andaluz de Moron en 2013 et présente “Dos Ramas” avec Manuela Vargas  dans plusieurs festivals européens dont Marseille. 

En 2014 Jairo a été l'un des protagonistes dans le spectacle “El Baile de la Frontera” qui inaugure La Biennale de Séville 2014 et participe au Ve Festival Ascension Flamenca à Banyuls et juste après au IIIe Festival de Flamenco du Japon. L'année suivante Jairo présente “Barrull” à “Los Veranos en el Corral”, à Grenade et inaugure “El Llanto se Mueve” au Royaume-Uni.

En 2016 il revient à l'espace scénique de Cajasol pour présenter '”El Llanto se Mueve” pour Los Jueves Flamencos de Primavera.

Actuellement, il présente “Gitano” au Théâtre de l'Orient à Moron de la Frontera à l'occasion de la 50ème édition du Festival de Flamenco El Gazpacho Andaluz.

Irene "La Sentio" s'initie à la danse auprès de Juan de los Reyes et de Juana Amaya, elle continue sa formation auprès de grands artistes comme : Antonio Canales, la Famille Farruco, Fuensanta La Moneta, Adela Campallo … Sa tenacité, sa force et sa capacité naturelle de transmettre ses émotions lui ont valu le surnom de “Sentío” que lui a donné La Farruca.

À partir de là, elle commence une carrière professionnelle dans les Peñas flamencas de la capitale andalouse et sera finaliste du Festival International de Cante de las Minas de la Union 2008.

Avec La Farruca et Farruquito comme parrains artistiques, Irene participe à de grands spectacles et festivals comme la Biennale de Flamenco de Séville - où elle se produira pour la première fois en 2010 avec “Sonerías”et dans les meilleurs théâtres d'Espagne et d'Amérique latine.

Plus tard, La Sentío étrennera son spectacle “De mi faldiquera” et, depuis, poursuit une carrière internationale imparable en participant à des tournées auprès de danseurs comme Farruco, Óscar de los Reyes, de Sergio Aranda ou Jairo Barrull, et en  particpant aux principaux festivals de flamencaux mondiaux comme Mont de Marsan, Rome, Malaga, Ibiza...

La Sentío danse régulièrement dans les meilleurs tablaos de Séville (El Arenal, Museo del Baile Flamenco, Casa de la Memoria), de Barcelona (Tablao Cordobés, Tablao de Carmen y Los Tarantos), et de Madrid (Tablao Las Carboneras, Tablao Villa-Rosa, Casa Patas, Cardamomo)

Ramon Amador Heredia est né à Sevilla le 4 octobre 1985, de la saga ¨Amador¨fils de Ramon Amador.

A 12 ans, il participe au spectacle « Savia Nueva » où il partage la scène avec de grands artistes comme Angelita Vargas, El Vareta, El Bobote et Maria Vizarraga.  

A 14 ans, il commence sa carrière de guitariste professionnel en el Tablao Flamenco  « Los Gallos » où il restera 3 ans, il intervient aussi dans de prestigieux tablaos comme :  El Arenal, El Patio Sevillano,¨El Museo del Baile Flamenco, Los Tarantos,  El Flamenco au Japon...

Il travaille avec de grandes Compagnies comme : Eva la Yerbabuena,  Cristina Hoyos et le Ballet Flamenco de Andalucia.

 

Il a collaboré avec de grands artistes : Manuela Carrasco, Juan Manuel Fernandez Montoya Farruquito, Antonio Canales, El Barullo,  Jairo Barrull, Carrete de Malaga, Juan de Juan,  Juan Jose Jaen El Junco, Jesus Ortega, Susana Casas, Raimundo Amador, Juan José Amador, Diego Amador, Enrique El Extemeño, Guadiana, Jose Luis Rodriguez, Israel Varela...

 

Joaquín Marín Flores, connu comme  "El Quini de Jerez" naît dans le quartier de la Plazuela à Jerez de la Frontière le 1er janvier 1980, il est issu d'une famille gitane de Jerez surnommée « Los Pastillas".

À 12 ans, il commence à chanter dans la Cie de la danseuse Manuela Carpio, à 15 ans avec la Cie du danseur Antonio El Pipa", il a travaillé 3 ans dans la Cie de la danseuse Maria del Mar Moreno, en tant que palmero, il travailla aussi en tant que palmero avec les artistes comme Tomasa Guerrero "Macanita", Ferdinand Terremoto, Elu de Jerez, Merchora Ortega....

A 20 ans il décide de laisser la profession de palmero pour se dédier exclusivement au chant populaire, il commence par travailler dans un tablao de Jerez, appelé le tablao de Parrilla, après quelques années, il commence à travailler pour des peñas flamencas et des festivals.

A 21 ans il remporte le premier prix du concours de chants populaires de bulerías de Jerez,

 

Il a travaillé dans la Cie du danseur Antonio Gades et a parcouru le monde, Manhattan, la France, Londres, la Californie, le Maroc, le Brésil...

 

Cristo Cortés est né à Marseille en 1971. Il est issu d’une famille de chanteurs originaire de la région d’Alméria (Andalousie).

Dès l’âge de 6 ans, il se distingue dans les mariages et juergas familiales, puis rapidement sur scène avec ses frères. En 1996, il entreprend, avec la grande chanteuse Carmen Linares, une tournée en France et en Espagne où participe Antonio el Pipa ainsi que les guitaristes Juan Carlos Romero et José Maria Bandera, neveu de Paco de Lucia. A Paris, salle Pleyel, il chante dans une adaptation de La vie brève de Manuel de Falla avec l’orchestre national d’Ile de France sous la direction de Jacques Mercier.

Pendant l’année 1998, il est invité à chanter au tablao café de Chinitas de Madrid puis il accompagne les danseurs du tablao sévillan Los Gallos. Il participe à la biennale flamenca de Lyon ainsi qu’à celle de Séville. Il part pour une période cinq mois à Tokyo avec le danseur Juan Andrés Maya.

En 1999, il tourne aux Etats-Unis, au Mexique avec le danseur Andrés Marin et en janvier

2001, participe à l’ouverture du festival de Nimes où participent Tomatito, Nino de Pura,

Manolo Franco et Marina Heredia.

De septembre à novembre 2001 il tourne aux Etats-Unis et au Canada avec le danseur

Alejandro Granado de Séville. En 2002, il se produit au sein de différentes formations aux

Etats-Unis, en Suisse, en Allemagne, en Grèce, ainsi qu’en Guadeloupe. En 2003, il

chante en première partie de la Paquera de Jerez.

En 2004, il entreprend une tournée en France avec le spectacle Romancero gitano de

Federico Garcia Lorca sous la direction artistique de Vicente Pradal, célébré par la critique

dans Le Monde et Le Figaro. Au mois de mai, il se produit de nouveau en Guadeloupe en

compagnie du jeune danseur de Cordoba, Manuel Gutierrez Cabello.

Cristo Cortes est actuellement reconnu comme le plus grand chanteur français de

flamenco, respecté et sollicité par de nombreux artistes à travers le monde grâce à son

timbre de voix unique et à sa grande connaissance de l’art flamenco (chant, danse,

guitare) associés à une longue expérience de la scène et à de grandes qualités humaines.